Aperçu des sections

  • Vidéo

    • Résumé

      Le féminisme des brèches (XIXe siècle) (6’55)
      Dès 1405 paraît l’ouvrage La cité des dames de Christine de Pizan ; quant à la lutte pour le vote des femmes, elle est initiée dans les années 1880 par Hubertine Auclert. On fait pourtant, à tort, commencer le féminisme en France dans les années 1970. Christine Bard, historienne, spécialiste de l’histoire des femmes, nous raconte ici, en 5 épisodes, la passionnante épopée de ce qu’on appelle « La première vague féministe » qui se situe entre le début du 19e siècle et le milieu du 20e siècle.
      Épisode 2
      L’absence de liberté limite l’expression du désir d’émancipation des femmes qui se concentre dans des moments privilégiés, ces « brèches » dans l’ordre politique que sont les révolutions. En 1848, le suffrage universel, donné aux hommes, est refusé aux femmes. Les militantes sont caricaturées et marginalisées. Sous le Second Empire, il y a un nouveau reflux, mais l’éducation des filles progresse. En 1861, Julie-Victoire Daubié est la première bachelière. Le féminisme s’appuiera sur les premières diplômées pour se développer.

    • Téléchargements

    • Accompagnements pédagogiques

      •  scénario pédagogique Fichier
        Accès restreint - Public éducatif.
        Inscrivez vous ou contactez nous
    • Espace collaboratif

    • Ressources annexes