Aperçu des sections

  • Vidéo

    • Résumé

      Le féminisme, un combat clivant (13’06)
      Dès 1405 paraît l’ouvrage La cité des dames de Christine de Pizan ; quant à la lutte pour le vote des femmes, elle est initiée dans les années 1880 par Hubertine Auclert. On fait pourtant, à tort, commencer le féminisme en France dans les années 1970. Christine Bard, nous raconte ici, en 5 épisodes, la passionnante épopée de ce qu’on appelle « La première vague féministe » qui se situe entre le début du 19e siècle et le milieu du 20e siècle.
      Episode 4
      Le féminisme n’est pas un combat consensuel. S’il mobilise une partie des femmes progressistes, notamment dans les milieux laïques, juifs et protestants, s’il influence la culture et les manières de vivre, il rencontre l’opposition de l’opinion conservatrice et réactionnaire, notamment quand il prend la forme du néo-malthusianisme, d’inspiration anarchiste. Le droit à disposer de son corps se heurte au natalisme et aux tabous sexuels. Du côté des féministes, il faut distinguer, dans les idées comme dans les moyens d’action choisis, une branche réformiste et une branche radicale (minoritaire).

    • Téléchargements

    • Accompagnements pédagogiques

      •  scénario pédagogique Fichier
        Accès restreint - Vous êtes Public éducatif
    • Espace collaboratif

    • Ressources annexes