Aperçu des sections

  • Vidéo

    • Résumé

      Les féminismes français, d’une guerre à l’autre (1914-1940) (14’46)
      Dès 1405 paraît l’ouvrage La cité des dames de Christine de Pizan ; quant à la lutte pour le vote des femmes, elle est initiée dans les années 1880 par Hubertine Auclert. On fait pourtant, à tort, commencer le féminisme en France dans les années 1970. Christine Bard, nous raconte ici, en 5 épisodes, la passionnante épopée de ce qu’on appelle « La première vague féministe » qui se situe entre le début du 19e siècle et le milieu du 20e siècle.
      Episode 5
      Le mouvement féministe s’adapte et rejoint l’ « union sacrée », avec l’espoir de voir le patriotisme des femmes récompensé. Certaines féministes, radicales, s’opposent à la majorité et défendent des idées pacifistes. Après la victoire de 1918, ce clivage se maintient, tandis qu’une nouvelle tendance du féminisme s’organise : à la fois politiquement conservatrice et favorable au vote des femmes. Lorsque la IIIe République disparaît, en 1940, le féminisme s’auto-dissout. Il sera effacé de la mémoire collective et redécouvert à partir des années 1970.




    • Téléchargements

    • Accompagnements pédagogiques

    • Espace collaboratif

    • Ressources annexes